Affaire de Cœur(s)…

Publié le par TourneSEL

Elle est « partie » voilà quelque semaines, laissant un grand vide dans le cœur de ceux qui l’appréciaient, l’estimaient, l’aimaient…

Photo : JLS

Photo : JLS

Et, des cœurs, Marguerite Ritter en confectionnait beaucoup, elle qui était si adroite de ses mains, se faisait toujours une joie d’en faire profiter son entourage ! Le TourneSEL, qu’elle avait rapidement intégré dès lors qu’on lui en avait expliqué le concept et la philosophie basée sur l’entraide, le partage, la solidarité (autant de valeurs qui lui étaient également chères…), lui permettait de poursuivre ses nombreux « bricolages » -comme elle aimait à les nommer- tout en faisant plaisir autour d’elle et en bénéficiant de quelques coups de mains ponctuels en retour (tonte de la pelouse et autres menus travaux) !

« Dans une autre vie » comme on dit, Marguerite avait été institutrice ! Une quasi vocation… C’est d’ailleurs suite à sa nomination à un poste d’enseignante qu’elle s’est installée à Wangen où, elle et son jeune mari Etienne se sont établis et n’en ont plus bougé ! Etienne, quoique déjà touché par la maladie, y a construit de ses mains leur « nid », cette belle maison bien connue de tous dans le village. C’est là qu’il a peint la grande majorité de ses nombreuses toiles qui l’ont rendu célèbre, tableaux réalisés jusqu’à la fin de ses jours en 1994 après avoir lutté de longues années contre la sclérose en plaques !

Seule dès lors, Marguerite s’est consacrée à une autre de ses passions : les animaux ! C’est ainsi, par le biais de la protection animale, que nous nous sommes véritablement rencontrés et que s’est tissée une grande et forte amitié ! Les animaux, le TourneSEL… Tout cela s’est progressivement adroitement entremêlé et les années ont passées entre rires et pleurs, joies et déceptions, rencontres enrichissantes et, toujours, ces multiples et incroyables bricolages ! Ne refusant jamais de saisir une main tendue, se mettant littéralement en quatre pour rendre service à quiconque en éprouvait le besoin, Marguerite menait ainsi tranquillement sa paisible petite embarcation !

Souvent son ingéniosité et son sens aigu de la « récup » et du recyclage nous amusait beaucoup : tout était sujet à valorisation et, selon elle, méritait « une nouvelle vie » ! Ses doigts de fées –qu’il s’agisse de couture, de jardinage, de travail du bois…- faisaient de véritables merveilles et on ne pouvait qu’admirer tant d’inventivité !

Puis, Marguerite s’en est allée et nous n’avons même pas eu la possibilité de lui rendre un petit hommage : telle, sans doute, était sa volonté, elle qui, toujours, restait d’une délicate discrétion ! Comment lui en tenir rigueur ?

Marguerite est partie ! Demeure notre tristesse et les souvenirs, beaucoup de bons et de beaux souvenirs…

JLS (TourneSEL)

Photo : JLS

Photo : JLS

Publié dans Infos à partager

Commenter cet article